Saturday, 26 July 2008

nyc

C'est drôle de voir à quel point toujours les choses restent les mêmes, à quel point certaines personnes comptent plus que d'autres, à quel point leurs mots ont de l'importance; c'est drôle, j'ai l'impression de toujours en revenir aux mêmes choses, les mêmes larmes, les mêmes personnes, les mêmes larmes pour les mêmes personnes; et toujours j'essaye de noyer mes démons dans l'alcool, toujours en vain je fume des millions de cigarettes afin de les asphyxier, et ttoujours je me retrouve à cracher mes mots ici, faute d'avoir su leur dire, faute peut être d'avoir su mourir.

'je pourrais parler de londres, mais tout ça n'as que peu d'importance.

6 comments:

JONI said...

Et c'est incroyable comme j'ai toujours l'impression que tes articles décrivent ma vie, ou tout du moins, comme j'ai l'impression que j'aurais pu les écrire.

A. said...

Tellement exact.
Ce texte est si profondément (désespérément?)exact que c'en est déprimant, à vrai dire.
Enfin je trouve, similarité de point de vue oblige.
Quelle tristesse.


Skagandboneman.

Walk Over Truc said...

troublant de vérité comme toujours.
moi je préfère m'enfermer dans une bulle pour oublier la monotonie de tout ça, les même cigarettes aux portes des mêmes cafés, les mêmes larmes pour les mêmes garçons qu'on croise toujours aux mêmes endroits avec les mêmes filles toujours aussi bêtes. les mêmes canettes qu'on boit trop vite pour oublier toujours les mêmes choses.
le pathétisme absolu.
parfois j'aurais préféré que la maladie l'emporte, ou que je sois seule sur terre plutôt que de vivre les mêmes choses continuellement.

Mémah Da Cow. said...

"J'ai l'impression de toujours en revenir aux mêmes choses, les mêmes larmes, les mêmes personnes, les mêmes larmes pour les mêmes personnes "

Tutafé.

Adeline said...

je n'avais pas vu que j'étais dans tes favoris, merci..
ces similarités sont éprouvantes, et pourtant parfois tellement rassurantes..

God as my witness said...

Merde alors, c'est cool ici. Je tape l'incruste. C'est épuré, simple, personnel. Pas vulgaire comme skyrock! :O Omg Omg. Joke.
Oui donc. Merde alors bis, c'est vrai ce que t'a dit. Et d'ailleurs moi sa m'enerve. De voir que ces les mêmes et seulement ceux-là, contre ma volonté, qui me blessent toujours. Ceci dit, après mon commentaire inutile et de 50 pages. Je te quitte& je te kiffe.